Activités - Lyons la Forêt

2 L A F O R Ê T D E L Y O N S « L A P L U S B E L L E H Ê T R A I E D ’ E U R O P E ? » EMMANUEL BOIVIN importante dans cette grande forêt domaniale de près de 10700 ha. Il a servi à construire les maisons à pans de bois de Rouen, il alimen- tait les chantiers de construction navale de la flotte royale et aujourd’hui, les plus belles qualités (le merrain) vont servir à fabriquer les fûts de vin. Les chênes sur certains can- tons forestiers présentent en effet des cernes d’accroissement fins et réguliers, aux tanins très marqués favorables au vieillissement de grands vins. Les forestiers ont toujours lais- sé une place au chêne dans la forêt de Lyons car le sol et le climat lui sont propices, il se renouvelle facilement et contribue au bon fonctionnement de l’écosystème. Il est aussi mieux armé pour résister aux changements climatiques annoncés. Il est encore tôt et présomptueux de parler de « la plus grande chênaie d’Europe » mais il est certain qu’une autre forêt de Lyons, tout aussi singulière par son morcellement et remarquable par sa ri- chesse se dessine aujourd’hui et mérite en cela bien une découverte par les visiteurs de tous horizons. C’est en ces termes que la forêt de Lyons était présentée dans les guides touristiques au XXe siècle. Ce superlatif cache bien une réalité : les hêtres éduqués patiemment par les forestiers depuis le début du XIXe siècle, y atteignent des hauteurs vertigineuses, ces bois de qualité sont transformés en France et dans le monde entier. Les usages nobles du hêtre sont aujourd’hui réduits à l’ameuble- ment intérieur mais au XIXe et début XXe siècle, on le retrouvait dans tous les objets du quotidien : ustensiles de cuisine, pelles, brosses, contenant à beurre (fabriqués à Lyons).... Le hêtre nous offre également son fruit, la faîne tous les quatre ans environ en abondance. Dans le Nord de la France, on la pressait pour en extraire une huile très «goû- tue» qui se conservait plusieurs années. En forêt de Lyons, la faîne fait le délice du grand gibier, des oiseaux et autres petits rongeurs. En forêt de Lyons : ces chênes dont on fait les fûts à vin. Le gland fait aussi partie du festin, ce qui nous amène naturellement au chêne, essence noble qui tient une place

RkJQdWJsaXNoZXIy ODA5NTA=