La licorne hotel spa nuxe normandie
La licorne hotel spa nuxe normandie
La licorne hotel spa nuxe normandie
French
English
German
Russian

Réservation en ligne

Date d'arrivée

Date de départ

Adulte

Enfant

Code promo

Les Maisons de la Licorne

les maisons de la licorne hotel normandie

HISTOIRE DE LA LICORNE

 

Après une destruction presque complète en 1590 et 1591 (guerre entre le nouveau roi Henri IV et les ligueurs) Lyons renaît au début du XVIIe siècle. L’auberge du « Cheval Blanc » ouvre ses portes vers 1610 au cœur de la petite cité. Un bel escalier d’époque Louis XIII témoigne encore de cette époque.

Les archives notariales et le « terrier » (liste des propriétaires d’un lieu dressée pour l’établissement de la redevance féodale) de 1678 permettent de retracer l’histoire du lieu depuis l’Ancien Régime.

L’Ancien Régime

L’hôtel aurait été bâti par une famille de la noblesse, sans doute les BENSERADE (Maîtres des eaux & forêts). Propriétaires des lieux, ils les auraient mis en exploitation par un contrat de fief (sorte de bail à durée illimitée). Un document notarié de 1669 nous indique le premier hôtelier, Pierre RICHARD. Le terrier de 1678 est plus explicite « est comparu honorable homme Jean LAPOSTRE hôtelier lequel a déclaré : « une maison et autres bâtiments avec la cour assise sur la grande place de ce lieu vulgairement appelé la Licorne ».

Au XVIIIe siècle, les BERTENGLES, autre famille de la noblesse (procureurs du Roi en la Maîtrise des Eaux et Forêts) en sont propriétaires. En 1715, le Maître de l’auberge de la Licorne est Pierre DESTARDINS. Le contrat de fief établi en 1730 est conclu avec Philippe LE TAILLEUR, hôtelier de la « Licorne Couronnée ».

Un nouvel aubergiste obtient en 1768 la direction de la maison, François LABOUR. Elle prend la même année le nom de « Licorne Royale ». Les LABOUR sont progressivement intégrés dans la bourgeoisie lyonsaise. Dès 1769, François LABOUR tient l’orgue de l’église paroissiale de Lyons. Un fils de l’hôtelier devenu avocat, épouse une fille de Mr Marin BEAUFILS, receveur du domaine de Lyons. En 1789, François LABOUR (nuit du 4 août) est devenu pleinement propriétaire de l’hôtel. L’année suivante, à l’occasion de la contribution patriotique, il fait un don de 150 livres.


histoire licorne

Les Temps modernes

Les LABOUR sont toujours présents à Lyons sous le Consulat de l’Empire. L’aubergiste paie une patente de 140 francs, une des dix plus fortes de la ville. Sous le règle de Louis XVIII, sa nièce, la duchesse de BERRY, lance la mode des bains de mer à DIEPPE. La Licorne devient alors l’étape habituelle des familles aisées qui se rendent à la nouvelle station balnéaire. L’hôtel doit s’adapter à cette clientèle de choix. Les LABOUR sont devenus des notables. Maître Henri LABOUR, avocat, est maire de Lyons de 1815 à 1821 (date de son décès). Le juge de paix est Pierre, Boniface LABOUR qui exerce cette fonction sous la Restauration et dans les premières années du règne du Roi des François, Louis Philippe, petit fils et héritier de notre bon duc de PENTHIEURE. Les LABOUR quittent alors Lyons et vendent la Licorne à une nouvelle famille, les LIEUBRAY. Sous le Second Empire, l’hôtel est toujours le relais des parisiens amoureux de la côte normande. En 1855, le propriétaire des lieux reçoit son brevet de Maître de Poste. Les affaires des LIEUBRAY sont florissantes puisqu’ils font l’achat d’une gentilhommière, la « Sergenterie ». Durant la guerre de 1870-1871, l’état-major des francs-tireurs y prit pension. Le duc de CHARTES, petit fils du roi Louis-Philippe, y séjourna (il était déclaré sous le nom de Robert LE FORT). L’occupation prussienne entraîna la présence du Lieutenant Von STUPNAGEL, ancêtre du général allemand de 1940-44.


histoire licorne 44

Époquecontemporaine

Les LIEUBRAY sont toujours propriétaires de la Licorne à la naissance de la IIIe République. Progressivement, l’hôtel s’est imposé comme le lieu privilégié où se déroulent fêtes de la bonne société, banquets du canton (anniversaires patriotiques, comices agricoles). Pour favoriser le tourisme et la relance économique, la municipalité tente à nouveau d’obtenir l’arrivée du chemin de fer dans notre bourgade. Ces efforts seront sans effet, Menesqueville reste la gare la plus proche. L’hôtelier Athanase LIEUBRAY se charge du transport des voyageurs. La forêt, la chasse à courre attirent néanmoins une clientèle importante à la Licorne. En juin 1913, Lyons accueille le congrès international forestier. L’hôtel reçoit une multitude de délégués du monde entier (Danemark, Japon, Argentine…). La guerre de 1914-1918 épargne matériellement la cité mais la population meurtrie par ses deuils fréquente moins la Licorne. Les officiers du détachement anglais, fidèles habitués, ne suffisent pas à compenser cette perte de clientèle. La fin du conflit entraine la population dans le grand mouvement de reconnaissance envers les artisans de la victoire. Le 16 avril 1921, le préfet inaugure le monument aux morts cantonal en présence d’une foule immense. Le banquet se déroule à la Licorne. A la même époque, le « Dépêche de Rouen » sous le titre « Parmi les roses de LYONS LA FORÊT », évoque les jardins de l’hôtel de la Licorne lors d’une réception des concurrents d’une course cycliste : «  les roses croulent comme des cascades, tellement de roses que l’air est parfumé comme le boudoir d’une jolie femme ». La Licorne malgré l’occupation allemande, traverse la seconde guerre mondiale sans trop de dommages, mais la façade de l’hôtel doit être entièrement refaite. La famille LIEUBRAY, en 1955, se sépare de l’hôtel et vend à Monsieur BRUN. Il le conserve jusqu’en 2005, date à laquelle Mr Fabrice LEVESQUE en fait l’acquisition et lui rend son enseigne traditionnelle «  La Licorne Royale ». Le Chef Christophe POIRIER lui rend sa noblesse en la couronnant d’une étoile au Guide Michelin.

Restaurant gastronomique


La Licorne Royale et son chef Christophe POIRIER récompensés par une étoile au guide Michelin 2014.

Visite 3D


visite 3d hotel la licorne spa nuxe normandie

Facebook


Contact & Access


27 place Isaac Benserade
27480 LYONS LA FORET
Tél : +33 (0)2 32 48 24 24
Fax : +33 (0)2 32 49 80 09
contact@hotel-licorne.com

Club Prosper Montagné


CHRISTOPHE POIRIER, LAURÉAT 2015 DU PRIX CULINAIRE PROSPER MONTAGNÉ
CHRISTOPHE POIRIER, LAURÉAT 2015 DU PRIX CULINAIRE PROSPER MONTAGNÉ